Cœur et Santé - Pessac

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Lettre dA. Furber, Président de la FFC

Envoyer Imprimer PDF

Image

Chers amis de notre fédération, 
Chers donateurs,

 

Nous traversons une crise sanitaire sans précédent.

 

La vitesse de propagation du coronavirus à l’échelle mondiale a fait naître une inquiétude légitime en chacun de nous et, notamment, chez les personnes les plus fragiles. C’est particulièrement le cas des personnes souffrant de maladies cardio-vasculaires.

 

Cette situation préoccupante a contraint la Fédération Française de Cardiologie à suspendre les activités des Clubs Cœur Santé et l’ensemble des Parcours du Cœur, à titre préventif.

 

Plus récemment, les mesures de confinement, absolument indispensables à l’éradication du coronavirus, sont venues accentuer ce sentiment de fragilité et d’isolement face à la maladie.

 

La plus grande prudence est de mise en limitant vos déplacements au strict minimum, en appliquant les consignes sanitaires mises à jour quotidiennement sur le site du gouvernement et en adoptant les gestes barrières. Au-delà, il est aussi essentiel de préserver le lien avec vos proches par téléphone et, dans la mesure du possible, garder une activité physique adaptée, à votre domicile.

Cependant en présence de fièvre, il est préférable d'arrêter toute activité physique qui pourra être reprise une semaine après sa disparition. En effet, en cas de fièvre, l'activité physique peut réduire les défenses immunitaires, provoquer des arythmies cardiaques potentiellement graves, voire une atteinte inflammatoire du cœur (la myocardite).

 

J’adresse, par ailleurs, un message particulier aux patients ayant des antécédents d'infarctus du myocarde, d'angine de poitrine, d'angioplastie coronaire avec pose d'un stent, de pontage coronaire ou d'AVC et traités par aspirine à faible dose au long cours. Il faut poursuivre votre traitement par aspirine (risque de récidive d'infarctus du myocarde ou d'AVC). Seules les fortes doses d'aspirine ont un effet anti-inflammatoire et doivent être arrêtées.

 

Cette crise sanitaire met aussi en lumière l’importance de la recherche pour lutter contre les maladies cardio-vasculaires et améliorer la prise en charge des patients.

 

Malgré la situation, la Fédération Française de Cardiologie reste proche de vous en apportant des réponses à vos questions et en vous proposant des informations vous aidant à mieux vivre cette période difficile mais nécessaire.

 

 

Dans cette newsletter vous trouverez les articles sur :

 

Bonne lecture,
Et surtout, prenez soin de vous,

 

Pr Alain Furber
Président de la Fédération Française de Cardiologue
Cardiologue et Chef de service au CHU d’Angers





Fédération Française de Cardiologie
5, rue des Colonnes du Trône
75012 Paris

Association reconnue d’utilité publique, la Fédération Française de Cardiologie mène ses actions sans subvention de l’État. Ses moyens financiers proviennent exclusivement de la générosité du public (dons, legs, donations, assurances-vie...)

 

Si vous ne souhaitez plus recevoir de newsletter de notre part, cliquez ici pour vous désinscrire.

Confidentialité des données : vous recevez cet e-mail car vous avez choisi de recevoir les actualités des actions de la Fédération Française de Cardiologie. Les données vous concernant ne feront pas l’objet d’un transfert vers des pays hors UE, et seront conservées pendant la durée strictement nécessaire à la réalisation des finalités précitées. Par ailleurs, nous ne vendons pas vos données à des tiers, mais nous permettons ponctuellement à des organismes du secteur caritatif ou de la presse de vous adresser leurs messages. Pour l’exercice à tout moment de vos droits (de retrait, de consentement, d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, d’opposition ou de portabilité) ou pour toute information sur ceux-ci ou sur le traitement de vos données : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ou FFC, Délégué à la protection des données, 5 rue des Colonnes du Trône, 75012 Paris. En cas de réclamation, vous pouvez saisir la CNIL qui agira comme autorité de contrôle.